Tristan en 10 Question

Plus tôt en juillet dernier, j'ai été invité à passer en entrevue le fils du fondateur de la marque Québécoise Tristan, Charles Fortin. Je trouve qu'il y a toujours eu une certaine aura de secret autour de la marque Tristan, c'était donc ma chance d’en découvrir davantage.

 

Crée en 1973 par Gilles Fortin, un rockeur reconverti en Entrepreneur, et Denise Deslauriers, ils achètent une petite boutique indépendante à Saint-Jean sur Richelieu, alors nommé Tristan & Iseult. Les profits des spectacles de M. Fortin dans les bars, servent alors de fonds de commerce.

 

Q: Tristan a eu plusieurs identités peux-tu nous clarifier un peu les choses? 

A: Tristan & Iseult était le nom des magasins pour femmes, et America était le nom des magasins pour hommes. Dans le but d’avoir une identité unique pour nos magasins pour hommes et femmes, nous avons décidé de bâtir notre positionnement de marque sur le nom Tristan, question de simplifier les choses pour nos clients et pour nos communications/enseignes corporatives (sacs, étiquettes, …).

 

Q: Vers les années 2000, Tristan s'est porté acquéreur de West Coast. L’officiel en plus d’une incursion Américaine, aujourd’hui il n'en reste plus rien, que s'est-il passé? 

A: L’économie a pris un mauvais tournant et on a donc dû faire des choix. Vu la période difficile, et aussi, du nombre important de nouvelles marques qui se sont implantées au Canada/Québec, nous avons misé nos efforts sur notre marque forte, c'est-à-dire Tristan.  Nous avions, en effet, des magasins aux États-Unis (New York, Boston) et certains de ces magasins ont très bien marché.  La décision de quitter le marché américain comme détaillant était une décision purement d’affaire puisque nous avons reçu une offre pour la période restante de notre bail de SOHO.  Une offre que nous ne pouvions refuser.  Cette décision s’est avérée être une très bonne décision pour l’entreprise parce que 6 mois après cette transaction, les évènements du 11 septembre ont complètement paralyser ce quartier.   

 

Q: Parlons un peu boutiques, le design des boutiques Tristan vous vient d'où, car on se ne le cachera pas, les boutiques Tristan ont quand même un look un peu intemporel?

A: Le concept des boutiques a évolué au fil des ans.  Le design de la majorité de nos boutiques est inspiré de notre boutique phare ( Boutique au ‪1001 rue Sainte-Catherine Ouest) qui est une ancienne banque où l’on retrouvait le grillage en losange métallique, le granite foncé et plusieurs autres éléments architecturaux intéressants. Notre nouveau concept est plus épuré.  Ce nouveau concept/design se retrouve dans les magasins que nous rénovons ou dans nos nouveaux magasins.  Le bois brut, les moulures Parisiennes et lampes artisanales donnent à ce nouveau décor moderne une ambiance chaleureuse.

 

Q: Au centre-ville de Montréal vous avez trois boutiques dans aussi peu d’un kilomètre carré, à quoi cela vous sert d'avoir des boutiques aussi proches? 

A: En effet, nous avons trois boutiques plutôt proches l’une de l’autre, mais elles s’adressent à une clientèle différente. Prenez la boutique de la Place Ville-Marie, elle s’adresse aux gens de bureau, vu qu'elle est située en plein dans le centre névralgique des édifices à bureaux. La boutique phare (sur Sainte-Catherine) s’adresse aux gens de passage ou aux touristes, alors que Promenade de la Cathédrale s'adresse plus aux gens qui transitent.

 

Q:Fonctionnez-vous en franchise?

A: Toutes les boutiques canadiennes sont des boutiques corporatives pour lesquelles nous sommes responsables à tous les nivaux de leurs opérations. Nous avons un modèle d’affaire de franchises pour l’international (Pérou, Moyen-Orient).

 

Q: Que faites-vous avec les invendus ? 

A: Nous avons déjà fait de la production spécifiquement pour les outlets par le passé, mais nous avons choisi de nous éloigner du marché à rabais et des magasins outlet pour Tristan. Nous avons actuellement seulement 3 centres outlets, deux à Montréal, et un dans le Vieux-Québec.  Nous nous assurons, par une bonne gestion de nos inventaires, de liquider toute notre marchandise dans nos magasins réguliers.  Le peu de marchandise invendue est liquidé dans nos outlets la saison suivante de la mise en marché de cette marchandise pour un épuisement de stock complet en magasin. 

 

Q: Où est fabriquée la marque Tristan ? 

A: Dans nos deux usines canadiennes ( Farnham et Cookshire.) on produit près de 30% de nos collections  surtout les complets et les tailleurs. Le restant de notre marchandise est produit outre-mer par des partenaires avec lesquels nous avons développé de très bonnes relations au cours des derniers 20 ans et plus. Ces bonnes relations d’affaires avec nos fournisseurs nous permettent d’avoir un meilleur contrôle sur la qualité de nos produits et un approvisionnement plus sécuritaire.

 

Q: Quelle implication a le marché du Web pour Tristan.

A: Le web est en croissance continue depuis notre lancement du site transactionnel www.TristanStyle.com en 2012 et représente maintenenat un chiffre d’affaires important. Il y a énormément de défis et d’efforts associés à offrir un service personnalisé digne de la réputation des boutiques Tristan. Au fait, chaque commande web est directement associée à un spécialiste de vente en magasin qui est responsable de traiter la commande et d’assurer un service après-vente afin de bien répondre aux attentes de nos cyber clients. D’ailleurs, les colis web sont préparés au jour même dans nos boutiques, ce qui nous permet d'avoir un délai de livraison très rapide en plus d’éliminer les inventaires dormants en entrepôt. Nous avons aussi un centre de commande centralisée pour desservir la plateforme web par jour de grande affluence ( Black Friday, période des fêtes, etc.) pour permettre d’expédier le jour meme lorsque la capacité d’expédition des magasins est atteinte. Notre plateforme bâtie à l’interne est très flexible et nous permet de faire la transition d’un point d’expédition à toutes nos boutiques en quelques clics.

 

Q: Tristan est plus tôt discret au niveau de la publicité pouvez-vous nous dire pourquoi ? 

A: Nous sommes effectivement trop discrets.  Nous avons mis énormément d’efforts et d’investissements sur notre produit (équipe de design/patronnistes à l’interne, usines, …) au détriment de la publicité. Reste maintenant à investir en publicité et communiquer notre produit exceptionnel aux gens qui nous connaissent moins. Pour la prochaine campagne (été 2017), on travaille à élever notre visibilité, c’est à ne pas manquer !

 

Q: À quoi doit-on s’attendre pour l’an prochain chez Tristan ?

A: De nouvelles boutiques sont prévues pour le Canada, un retour aux États-Unis commencera par le web d’ici quelques semaines et d’ici 2017 on prévoit aussi d'avoir plusieurs boutiques au Moyen-Orient. Je reviens d’ailleurs tout juste d’un voyage au Moyen-Orient pour visiter des centres commerciaux avec notre partenaire là-bas.

 *Image Fournie de la Campagne Hiver 2016 de Tristan 

Retrouver la Version Anglaise de cette Entretien sur Retail Insider